Orthodontie Invisalign

Les avantages de l'orthodontie Invisalign

Les techniques utilisées dans le domaine de l’orthodontie ne cessent d’évoluer. Depuis le début des années 2 000, il est né une technologie révolutionnaire utilisée par certains experts pour faciliter le déplacement progressif des dents pour un alignement conforme. Focus sur les différents avantages offerts par cette méthode qui devient de plus en plus populaire.

C’est quoi, l’invisalign?

L’invisalign est un traitement qui consiste à employer des gouttières transparentes pour aligner les dents d’un individu de manière progressive. Cette correction est initiée en fonction du plan envisagé par le spécialiste. Très souvent, le patient obtient un résultat satisfaisant au bout de 6 mois. Aussi, il convient de rappeler que les spécialistes se servent d’une technologie informatique très avancée pour concevoir l’accessoire en question. Ce concept permet d’élaborer un alignement correct de la dentition.

Les avantages de l’invisalign

L’un des atouts majeurs de l’invisalign est son côté esthétique. En effet, les fabricants des gouttières ou coquilles utilisent des plastiques haut de gamme comme matière première. Le patient peut sourire sans gêne, car l’accessoire fabriqué est transparent. Aussi, le dispositif mis en place est confortable puisqu’il est amovible (coquilles). Il est alors possible de l’enlever dans certaines situations, comme pour se brosser les dents par exemple. Un autre atout de l’Invisalign, c’est le fait de ne disposer d’aucun fil ou composant métallique capable d’ulcérer les tissus de la bouche. Avant le traitement, le praticien visualise en 3D les corrections qui seront appliquées chez son patient via une simulation virtuelle.

Le traitement invisalign

L’orthodontiste commence par poser un diagnostique de la malocclusion. C’est une fois le diagnostic achevé qu’il est possible de fabriquer les gouttières pour les corrections désirées.

  • Chaque gouttière se porte pendant deux semaines, on ne les enlève que pour boire, manger et se brosser les dents.
  • Le remplacement consécutif de gouttières semaine après semaine permettra à vos dents de retrouver une position finale corrigée.
  • Il faut compter 9 à 14 mois de traitement, ceci dépend de la complexité de chaque cas.
  • Pour s’assurer de la bonne marche du traitement, il faut consulter l’orthodontiste toutes les 6 semaines.

Bon à savoir : ce traitement ne peut être envisageable dans tous les cas, il est vivement conseillé d’avoir l’avis d’un spécialiste.

Coût d’un traitement invisalign

Plusieurs variables déterminent le coût d’un traitement d’orthodontie.

  • La durée du traitement : pour un traitement qui va nécessiter 10 à 11 gouttières, il faudra compter quelques milliers de dollars tandis que pour un cas plus long et complexe, il faudra compter entre 7 et 8 000 $.
  • Il reste difficile de donner un prix fixe pour ce type de traitement, car les méthodes employées par le praticien et les matériaux utilisés différent d’un spécialiste à un autre.

Extraction dentaire et invisalign

  • La méthode Invisalign s’applique au cas par cas. Le fait d’extraire une dent créee un espace considérable qui peut se révéler inesthétique. La fermeture d’un espace crée par l’absence d’une dent, est l’un des défis majeurs à relever, lorsque l’on utilise des coquilles d’alignement.
  • Selon les cas, le spécialiste est parfois obligé de placer des dents artificielles de façon temporaire afin de remplacer les dents extraites pendant la fermeture des espaces.

Le repositionnement ou la correction des désalignements de la mâchoire et des dents par la technologie Invisalign est l’une des solutions recommandées pour retrouver un sourire radieux. Sans affecter votre hygiène buccodentaire, ayez recours à cette technologie pour une meilleure estime de soi.

Dans la catégorie Dentisterie

L'occlusion dentaire

Pour parler de l’occlusion dentaire, il faut d’abord la définir. C’est la relation entre les dents de la mâchoire inférieure et celles de la mâchoire supérieure. Une occlusion dentaire dite « normale », c’est lorsque les dents de la mâchoire inférieure ou mandibule, qui est mobile, viennent s’emboîter parfaitement dans les dents de la mâchoire supérieure, ou maxillaire, qui est fixe. Les dents restent ainsi « calées » lors du serrage et lorsque la bouche est fermée. Dans une occlusion dentaire « parfaite », les dents du bas sont recouvertes à un tiers ou un quart de leur hauteur par les dents du haut, et les molaires et prémolaires s’empilent tout simplement.

À en juger par le nombre de personnes ayant recours à de l’orthodontie ou de la chirurgie dentaire, les cas d’occlusion dentaire parfaits sont rares. En effet, environ 20 % de la population est affectée de désordre d’occlusion, ce qui n’est pas négligeable. On parle alors de malocclusion dentaire.

Le terme de malocclusion intervient dans de nombreux cas connus de tous : les dents trop avancées, trop espacées, les chevauchements... Un recours à l’orthodontie est alors nécessaire pour réparer cette malocclusion, car celle-ci n’engendre pas seulement des problèmes esthétiques comme on pourrait facilement l’imaginer. Un problème lié à la dentition peut engendrer de graves problèmes de dos, de cervicales, des migraines à répétitions, des douleurs incessantes à la mâchoire, etc.

De plus, une mauvaise occlusion dentaire peut avoir des conséquences très importantes sur le mécanisme des articulations temporo-mandibulaires (ATM), qui sont en fait la jointure entre la mâchoire inférieure et l’os temporal du crâne, et qui permettent le bon fonctionnement de la parole, de la mastication, de la déglutition et du bâillement. Une bonne occlusion est donc capitale pour la santé de chacun.

Les malocclusions les plus courantes sont la supraclusion, lorsque les dents du haut masquent intégralement les dents du bas ; l’infraclusion ou plus couramment appelée la béance ; ou encore l’occlusion croisée, lorsque les dents du bas recouvrent les dents du haut. Le système est au final très simple : lorsque l’on a mal au dos, des douleurs aux cervicales ou des migraines, la cause se trouve souvent dans notre bouche et notre dentition. Car une mauvaise occlusion peut engendrer des déséquilibres sur tout notre corps !

Avec tout ceci, on comprend alors qu’un traitement orthodontique ne suffit pas de lui-même à remettre le corps dans sa forme initiale. L’orthodontie va effectivement soigner une malocclusion, mais cela peut également en engendrer une autre... L’intervention et le suivi par un ostéopathe est alors indispensable. Le fait de combiner ces deux médecines permettra de meilleurs résultats sur le long terme, et évidemment de soulager les souffrances du patient liées à sa malocclusion.

Un suivi régulier chez votre dentiste est de toute évidence impératif : oui, personne n’aime aller chez le dentiste et c’est en général un moment désagréable à passer, mais cela peut permettre d’éviter des problèmes encore plus désagréables, comme les migraines ou les douleurs du dos ! De plus, une malocclusion peut s’installer sans même que le patient s’en rende compte. Lorsque la bouche est trop étroite, ou la langue dans un mauvais positionnement, les dents peuvent ne plus s’emboîter lors du serrage. La mandibule va alors se décaler pour obtenir cet emboîtement. Mais le plus souvent, les patients supportent très bien la situation et ne se rendent pas compte que petit à petit, le corps, lui, subit tout les dommages. La colonne vertébrale se déplace également car la posture du crâne est décalée, puis viennent les douleurs.

Il est donc très important d’insister sur ce point : l’évaluation régulière de notre occlusion dentaire par un dentiste professionnel est indispensable au bon fonctionnement de notre corps. Au minimum une fois par an, une consultation s’impose !

Lire plus ›

Prévenir les dents sensibles

La sensibilité dentaire est un vrai problème qui fait souffrir de nombreuses personnes. Afin de prévenir ce phénomène, il faudra tout d'abord le comprendre et en connaître les causes. Voici donc quelques conseils pour prévenir l'hypersensibilité dentaire.

La sensibilité dentaire n'est pas une maladie

Contrairement à la carie ou à la gingivite, la sensibilité dentaire n'est pas une maladie. Elle peut être occasionnelle ou très fréquente selon les individus. La sensibilité dentaire ou hypersensibilité dentaire se manifeste par une gêne au contact de certains aliments ou boissons. La sensibilité dentaire touche généralement les personnes situées dans la tranche des vingt à cinquante ans. La sensibilité dentaire peut être facilement déclenchée par la consommation de nourritures ou de boissons chaudes ou froides. La respiration d'air froid peut également déclencher un élancement très aigu, mais rapide. Les aliments sucrés ou acides aussi déclenchent des sensibilités dentaires douloureuses.

Les causes de la sensibilité dentaire

En dessous de l'émail se trouve la dentine. Son exposition progressive est la cause de la sensibilité de la dent. En pratique, l'hypersensibilité dentaire est souvent causée par certaines habitudes d'hygiène notamment le brossage trop fort ou trop fréquent. L'utilisation de poils durs pour une brosse à dents peut aussi provoquer une sensibilité dentaire. En effet, ces poils durs peuvent altérer l'émail de la dent. Le bruxisme peut être aussi une cause de l'hypersensibilité dentaire. Lorsque vous grincez des dents la nuit ou dans la journée, l'émail en subit les conséquences et la dentine sera de nouveau à nu provoquant ainsi une sensibilité de la dent. Les problèmes de gencives sont souvent à l'origine de sensibilité dentaire. Qu'elle soit gonflée, affaiblie, rétractée ou victime d'une infection, vous pouvez à ce moment-là ressentir une sensibilité dentaire. Il se peut aussi qu'un traitement de blanchiment des dents provoque par la suite une hypersensibilité dentaire provoquée le plus souvent par les produits utilisés pour blanchir les dents.

Comment prévenir l'hypersensibilité dentaire ?

Pour prévenir la sensibilité dentaire, il faut adopter une bonne hygiène bucco-dentaire. Tout commence par un bon brossage deux fois par jour après chaque repas. Le brossage doit être effectué selon la bonne technique et ne pas être trop vigoureux au risque d'abîmer l'émail et mettre à nu la dentine. Pour éviter la rétraction de la gencive, vous pouvez utiliser du fil dentaire. L'utilisation d'un fil dentaire permet d'éliminer certains résidus alimentaires encore présents après le passage de la brosse. Cela permet aussi d'éviter d'autres maladies comme celles qui touchent le parodonte. Choisissez un dentifrice qui possède des caractéristiques anti hypersensibilité dentaire ou du moins qui soulage la sensibilité dentaire. Le rythme de votre brossage doit être régulier suivant les recommandations de votre dentiste. Il existe aussi des brosses à dents adaptées aux personnes qui souffrent de sensibilité dentaire. Essayez de vous en procurer en pharmacie ou dans les boutiques spécialisées. Pour lutter contre la sensibilité dentaire, essayez d'adopter une alimentation moins riche en acide. Tout ce qui est boissons gazeuses, vin, jus de fruits ainsi que les aliments qui contiennent du vinaigre sont donc à éviter tant que possible. Afin de renforcer votre émail, vous pouvez utiliser un bain de bouche ainsi que d'autres produits dentaires qui contiennent du fluor. Si besoin, utilisez une protection buccale pendant le sommeil pour éviter le bruxisme la nuit. Si vous hésitez, demandez conseil à votre dentiste quant à son utilité pour votre cas.

Avant que la sensibilité dentaire ne devienne un vrai calvaire pour vous, consultez régulièrement votre dentiste à Montréal pour qu'il effectue un contrôle régulier sur l'état de santé de vos dents et surtout pour effectuer un nettoyage professionnel.

Lire plus ›